EN BREF

Au cours de son travail, le CCI implique divers partenaires, notamment ses organisations participantes, les Etats Membres, les autres organes de contrôle et de coordination des Nations Unies, mais également d’autres organisations spécialisées, des organisations internationales, et des organisations non-gouvernementales jugées pertinentes pour la conduite des projets d’évaluation, d’inspection et d’investigation du CCI.

Comme précisé par l’Assemblée générale des Nations Unies, l’impact du Corps commun d’inspection (CCI) sur l’efficacité coût des activités du système des Nations Unies est la responsabilité des Etats Membres, du Corps commun et des secrétariats des organisations participantes. L’acception et la mise en œuvre des recommandations du CCI qui peuvent être adressées jusqu’à 26 organisations différentes requièrent souvent des efforts de suivi importants et l’intervention des organes délibérants.

Le CCI coordonne également son action avec les autres organes de contrôle interne et de coordination du système des Nations Unies. Il travaille en contact avec le Secrétariat du Conseil de coordination des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies (CCS), les présidents de son Comité sur la gestion de haut niveau (HLCM) et du Comité de haut niveau chargé des programmes (HLCP) ; le Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (ACABQ); et le Comité du programme et de la coordination (CPC).