EN BREF

Le Corps commun d’inspection (CCI) est responsable devant l’Assemblée générale des Nations Unies, et devant les organes délibérants compétents des agences spécialisées et des autres organisations internationales du système des Nations Unies qui ont accepté son statut (article 1 du statut du CCI).

La conduite du travail de contrôle interne à l’échelle du système implique différentes parties prenantes. Afin de faciliter le processus de dialogue, chaque organisation participante a nommé un point focal/une personne référente pour interagir avec le CCI. Grâce au support actif de ces points focaux/personnes référentes, les secrétariats des organisations participantes sont impliqués dans la préparation et la considération des rapports, notes et lettres de gestion/ confidentielles du CCI à travers un processus participatif qui peut entrainer :
  • La participation aux questionnaires et aux sondages afin de collecter les données et les opinions de l’administration/du personnel.
  • La participation à des entretiens directs ou via des vidéo ou téléconférences.
  • Des commentaires sur les projets de rapports, notes et lettres confidentielles concernant l’exactitude des faits, les problèmes de fond et l’ « intelligence » des recommandations
  • Des commentaires formels sur la production finale ; et
  • Diffuser les rapports/notes, établir un calendrier pour leur examen par les organes délibérants  et en produire des synthèses pour ce même examen
  • Rendre compte de l’acceptation, de la mise en place et des conséquences des recommandations. En septembre 2010 s’est déroulée la première réunion rassemblant tous les points focaux/personnes référentes des organisations participantes, au Corps commun à Genève.
 
Au cours du processus d’évaluation, toutes les organisations participantes peuvent à au moins deux reprises effectuer des commentaires sur les rapports du CCI pour en corriger les erreurs factuelles et faire des remarques de fond pendant la phase de rédaction, et, après publication du rapport, de donner des commentaires d’ordre général, notamment en ce qui concerne les recommandations.
 

 United Nations and its Funds and Programmes

 
 

 Specialized Agencies and IAEA